Reptiles Sphère est un forum terrariophile pour les passionnés d'animaux a sang froid, forum actif et convivial !

Bienvenue sur Reptiles Sphère !

Derniers sujets

Petites annonces

Nous contacter ?

Pour nous contacter,
envoyé un Message Privé à
un membre de l'équipe du
forum ou par email à

Pantherophis obsoletus rossalleni

Partagez
avatar
Chahoua
SITH

Messages : 2550

Pantherophis obsoletus rossalleni

Message par Chahoua le Mer 1 Nov - 23:32

Fiche de soin Pantherophis obsoletus rossalleni


Étymologie

Pantherophis est la contractions du grec Panther qui signifie panthère, et de ophis qui signifie serpent ; ce nom provient sûrement des motifs de P.guttata.
Obsoletus provient quand à lui du latin est signifie usé, épuisé.


Généralités

Le serpent ratier des Everglades est semblable en morphologie au P.o.quadrivittatus. Toutefois il se démarque de ce dernier par sa coloration orange vif et sa langue rouge (noire chez quadrivittatus).
Ce colubridé mesure entre 90 et 180 cm avec un record établi à 84,25 pouces, soit environ 213,9 cm ; la moyenne est tout de même comprise entre 120 et 160 cm. Son diamètre se situe généralement autour des 4 cm. Leur durée de vie se situe en moyenne entre 15 et 20 ans en captivité.

Les écailles sont légèrement carénés sur le dos et lisses sur le reste du corps.
La coloration de font est orange vif, plus ou moins foncé en fonction du spécimen. Il présente aussi deux lignes foncé le long du corps avec des taches en forme de H plus ou moins visible.
Le ventre est le dessous le la mâchoire sont jaune.
Certains éleveurs et/ou scientifique discute la légitimité des sous espèce d’obsoletus, et les considère comme étant différentes formes d’une même espèce, Pantherophis alleghaniensis ou serpent ratier de l’Est.




Classification

Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Reptilia
Sous-classe : Lepidosauria
Ordre : Squamata
Sous-ordre : Serpentes
Infra-ordre : Alethinophidia
Famille : Colubridae
Sous-famille : Colubrinae
Genre : Pantherophis
Espèce : Obsoletus
Sous-espèce : Rossalleni


Origine géographique

Le Pantherophis obsoletus rossalleni ne comporte qu’une population isolé au sud de la Floride, dans la région des Everglades.





Habitat

Ce serpent nord américain affectionne les zones marécageuse de Floride, de mœurs arboricole il apprécie se percher en abord des étendues et courant d’eau ; mais on peut aussi l’observer en prairie ouverte.


Habitudes alimentaires

Le serpent ratier des Everglades se nourri essentiellement de rongeur tel que des rats, des souris, des taupes ou encore des tamias. Les spécimens adulte peuvent se nourrir d’œuf d’oiseaux ainsi que des jeunes oiseaux ou d’adulte de petite espèce. Les juvéniles quand à eux se nourrissent principalement de petit saurien, amphibien et de jeune rongeur.

En captivité une alimentation à base de souris ou de rat mort leur convient parfaitement, un adulte se nourrira d’une a deux souris adulte, en fonction de sa taille et de son appétit, toute les deux semaine. On pourra également leur proposer de petit rat.
Les juvéniles seront nourris tous les 5 jours à une semaine, la taille des proies sera adapté à leur gabarit, elles devront être égale en circonférence à une fois et demi ou deux fois celles de l’animal. Si deux proies s’avèrent nécessaire pour le rassasié il sera temps de lui en proposé de plus copieuses.

Cette espèce pose généralement peu de problème pour s’alimenter, elle peut même se montrer relativement gourmande ; le rationnement peut s’imposer à l’age adulte pour évité tous risque de surpoids.


Habitat captif

Pantherophis obsoletus rossalleni demande un terrarium relativement spacieux en raison de ses mœurs arboricoles est son caractère actif. Je considère un terrarium de 120*60*60 comme un minimum pour un couple adulte, un spécimen seul peut se contenter de moins mais étant donné de leur tailles adultes je considère ces dimensions étant également un minimum pour un individu seul, mais leurs offrir plus de hauteur ne leurs sera que plus profitable.

Il devra être aménagé de nombreuses cachette, plus vous leur en fournirais et plus ils se montreront et seront calme. Des cachettes en hauteur devrons être aménagés pour leur permettre de l’exploiter au maximum. Certains spécimens dans un terrarium bien aménagé ne descendrons que rarement au sol.
Des branches de différent diamètres devront être mise à leur disposition et bien fixé, ce sont des serpents assez robustes n’hésitant pas a déplacer la décoration. Pour leurs sécurité il faudra donc les viser ou les attacher avec des liens voir même les collés, mais dans ce dernier cas il vous faudra aérer le terrarium un certains temps avant d’y introduit les animaux pour évité les émanations qui pourrait leur être nocive.

Des plantes naturelles ou artificielles pourront venir enrichir le terrarium en cachette et donné un aspect naturelle au décor. Dans le cas de l’installation de plantes naturelles vous devrez prendre garde car c’est une espèce qui peut apprécier s’enfouir et se cacher dans le pot et/ou les racines de la plante, finissant par causé la mort de la plante.
Le bac d’eau devra être assez grand pour permettre à l’animal de s’immerger complètement.
Le taux d’humidité du terrarium doit être compris entre 60 et 80 %, un substrat adapté au milieu humide devra donc être utilisé, de l’humus de coco ou des copeaux de bois (or cèdre) seront parfaitement adapté.

Un point chaud entre 29 et 32°C est nécessaire au bon maintient de cette espèce, un point froid entre 22 et 24°C sera idéal mais dans le cas d’un grand volume un point froid à température ambiante conviendra également, à condition qu’elle ne soit pas inférieur à 18°C, autrement la zone sera peu exploité. Le type de chauffage importe peut pour cette espèce, mais en raison de ses mœurs un chauffage par spot ou plafond chauffant se montrera idéal.


Période hivernale

Pour cette sous espèce la période hivernale n’est pas nécessaire à la reproduction mais la plupart des éleveurs (moi y compris) n’y observe que du positif.
P.o.rossalleni se contentera d’une hivernation à température ambiante (entre 17 et 20°C), en effet sa situation géographique lui font profité d’un climat plus doux que les autres sous espèce du genre Pantherophis.





Reproduction


Accouplement

Cette espèce est mature sexuellement au bout de 3 à 4 ans, généralement dès que la femelle dépasse le mètre, mais il est préférable d’attendre que vous soyez sûr que ça croissance soit terminé. Autrement des risques de rétention d’œufs sont probable.
La période hivernale n’est pas obligatoire met peu aidé à provoqué l’accouplement. La reproduction chez rossalleni a généralement lieu en début de saison, au mois de mai.

Le coït peut duré entre quelques minutes et quelques heures. Pour autant même si vous l’observer il est préférable de laissé le couple ensemble pour multiplié les accouplements et donc les chances de pontes.


Ponte

Entre 50 et 90 jours plus tard la femelle pondra entre 10 et 20 œufs en moyenne. D'environ 40 mm de longueur pour 25 mm de diamètre. Elle les placera généralement au point chaud. Il est préférable d’y installer préalablement une boite de ponte. La boite de ponte devra avoir des dimensions au environs de 40*40*15 et comporter une ouverture sur le haut, une certaine opacité assurera la sérénité de l’animal. Cette boite sera garnit de substrat d’incubation humide (vermiculite, perlite, tourbe, sphaigne etc).
L’animal protégera sa ponte, vous pourrez lui retirer ou bien attendre qu’elle quitte le nid avant de récupérer les œufs.

Si certains sont collés entre eux n’essayez pas de les séparer, vous risquerez de les briser. Les œufs séparé devrons être espacé d’au moins un centimètre car les œufs gonflerons pendant l’incubation.
Attention, les œufs ne devront pas être retourné et seront placé dans la même position que dans celles dans laquelle vous les avez trouvé.

L’incubation se fera entre 25 et 30°C, attention des températures sous la barre des 25°C provoquerons la mort des embryons. Plus la température se montrera haute et plus la durée d’incubation sera courte mais plus les petits naîtrons frêle et les risques de malformation seront élevé.
J’obtiens de bon résultat avec une température de 27,5 – 28 °C.
L’hygrométrie devras constamment être comprise entre 70 et 100 %.


Éclosion

Entre 50 et 80 jours, en fonction de la température d’incubation, les serpenteaux verrons le jours. Ils sortirons généralement en même temps ou a quelques jour d’intervalle, mais les éclosions peuvent s’étendre jusqu’à une semaine.
Les nouveaux nés mesurons généralement entre 18 et 25 cm. Leur couleurs et motifs des nouveaux nées rossalleni sont identique à ceux des autres obsoletus.





Maintient des juvéniles

Après la première mue, qui a généralement lieu durant la première semaine, vous pourrez tenté le premier nourrissage avec des nouveaux nés de souris, nommé fœtus ou rosé (autour des un à deux grammes). Ils devront ensuite être nourris tous les cinq jours environ.

L’élevage des juvéniles se fera dans des boites plastiques d’environs 20*15*15, le substrat sera composé de papier absorbant et devra posséder de nombreuse cachette ainsi qu’un petit récipient d’eau tel qu’un bouchon de bouteille (bouchon de bouteille de lait par exemple). Bien sûr ils seront chauffé comme les adultes.
Lorsque le cordon ombilical est bien détaché et les premiers repas accompli vous pouvez changer le substrat pour de la rafle de maïs ou de l’aspen dépoussiéré ; mais personnellement le papier absorbant me paraît plus sain et simple d’entretien.

Bien démarré les jeunes pourrons être élevé par deux ou trois, à condition de les nourrirent en même temps et séparément, et qu’ils soit de même sexe ; ils devront tous de même être séparé lorsque l’un des petits à refusé un repas.
Les élever en petit groupe une fois démarré semble les rendre plus calmes, pourtant vous devrez toujours prendre garde aux risques d’ophiophagie, cependant rarement observé chez obsoletus.
Personnellement je les élèves par deux (en regroupant par sexe et tailles équivalentes) en boites d’élevage de 35*15*15.

A la naissance les petits arborerons une coloration semblable à celles des autres obsoletus juvénile ou encore proche des P.o.spiloides adultes. Puis les juvéniles rosirons jusqu’à atteindre la coloration orange vive des adultes mature.





Les mutation

« Albinos », qui est certainement la mutation la plus ancienne chez P.o.rossalleni.



« Hypo » existe depuis déjà quelques années en captivité.



« Scaleless » est arrivé sur le marché que bien plus récemment, pour autant il semblerait pour certains éleveurs qu’elle soit issue d’hybridation avec P.emoryi ou P.guttata porteur du gène (lui même issue d’hybridation entre P.guttata et P.emoryi).



« White - sided », peut courant.



Pour conclure, c’est un serpent simple d’élevage et prolifique, il est parfaitement adapté aux débutants, un spécimen défensif demanderas peut être un petit peu plus d’expérience, car même si les morsures sont très superficielle ce sont des animaux qui peuvent atteindre une taille respectable rendant la manipulation difficile si il se montre nerveux. Je trouve cependant dommage que cette sous espèces soit aussi peut courante et connu, c’est pourtant l’un des Pantherophis les plus coloré sous sa forme sauvage et très plaisant à maintenir, de par son caractère actif et ses mœurs arboricoles.

Sources images.
Google Maps.
http://www.sunshineserpents.com/images/Rat%20Snakes/Smokey%20Everglades%20Rat/Elaphe_obsoleta_rossalleni_Hypo_eggs_6-8-12_A1_web.jpg
pantherophis_obsoletus_rossalleni_var_white-sided
https://www.lftshop.com/pantherophis-obsoletus-rossalini-scaleless-femelle,fr,4,ELAROSSCA_01.cfm
https://www.fossweb.com/delegate/ssi-foss-ucm/Contribution%20Folders/FOSS/multimedia_ms_1E/PopulationsandEcosystems/ecoscenario/everglades/content.html
Photographies personnelles.

Fiche réalisé par mes soins.

Re: Pantherophis obsoletus rossalleni

Message par Rouge Sanglier le Ven 17 Nov - 19:32

Très propre cette fiche cheers

    La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 11:18